À noter: cet usage est courant mais ne respecte pas le code du travail.

Comment fonctionne le lissage ? 

Rappel: les heures supplémentaires/complémentaires sont calculées à la semaine( et non à la journée ou au mois) et sont donc constatées le dimanche soir.
Lorsque la dernière semaine du mois est à cheval sur deux mois, les heures supp/complémentaires apparaissent sur la paie du mois suivant.

Pour calculer les heures complémentaires, supplémentaires et manquantes en heures lissées on fonctionne donc en semaine complète et pas forcément sur les dates exactes de la période de paie. On vous détaille le calcul ici: 

1/ On calcule le temps de travail théorique. Pour cela, on regarde le nombre de semaines complètes prises en compte dans le calcul des heures supplémentaires et on le multiplie par le temps de contrat hebdomadaire. 

2/ Sur ces mêmes semaines complètes, on calcule le temps de travail du salarié et on y additionne les absences.
A noter: si dans les configuration - Paie l'option "Tenir compte uniquement des heures de travail effectif pour le calcul des heures supplémentaires" est activée, alors l'ajout des heures d'absence ne pourra dépasser le temps de contrat hebdomadaire.

3/ On fait la différence entre le théorique et le réalisé. Si le réalisé est plus élevé que le théorique on aura alors des heures complémentaires/supplémentaires et s’il est inférieur, des heures manquantes. 


On vous a perdu ? Allez on vous donne deux exemples pour clarifier tout ça 😉

EXEMPLE 1 

Prenons le cas d’un salarié en 35h sur une période de paie du 1/11 au 30/11.

1/ On calcule le temps de travail théorique. Pour cela, on regarde le nombre de semaines complètes prises en compte dans le calcul des heures supplémentaires et on le multiplie par le temps de contrat hebdo.
Ici on a donc 4 semaines. (La semaine du 26/11 étant à cheval sur décembre, elle sera prise en compte le mois suivant) donc 4*35=140h de travail théorique.

2/  Sur ces mêmes semaines complètes, on calcule le temps de travail du salarié et on y additionne les absences sans que cela ne dépasse le contrat hebdomadaire. Ici il n'y a pas d'absences. 37+32+41+35 = 145h de travail

3/On fait la différence entre le théorique et le réalisé. Si le réalisé est plus élevé que le théorique on aura alors des heures supplémentaires et s’il est inférieur, des heures manquantes: 145-140= 5h supplémentaires.

EXEMPLE 2

Prenons le cas d’un salarié en 35h sur une période de paie du 1/11 au 30/11

1/ On calcule le temps de travail théorique. Pour cela, on regarde le nombre de semaines complètes prises en compte dans le calcul des heures supplémentaires et on le multiplie par le temps de contrat hebdo.
Ici on a donc 4 semaines. (La semaine du 26/11 étant à cheval sur décembre, elle sera prise en compte le mois suivant) donc 4*35=140h de travail théorique.

2/ Sur ces mêmes semaines, on calcule le temps de travail du salarié et on y additionne les absences sans que cela ne dépasse le contrat hebdomadaire.  Sur les 3 premières semaines il n'y a pas d'absence:  37+32+41= 110
Pour la dernière semaine on additionne 16+21= 37. On retiendra 35h si on considère que seules les heures de travail effectif peuvent donner lieu à des heures supplémentaires.
110+35= 145

3/ On fait la différence entre le théorique et le réalisé. Si le réalisé est plus élevé que le théorique on aura alors des heures supplémentaires et s’il est inférieur, des heures manquantes: 145-140= 5h
Il y aura donc 5h supplémentaires à rémunérer. 

A noter: Les majorations des heures supplémentaires sont également calculées de la même manière. C'est à dire sur la période et non à la semaine.
Ex: la période fait 4 semaines et la convention collective prévoit que les heures entre 35h et 39h sont majorées à 10%.
On calculera de la manière suivante: 35*4= 105 - 39*4= 117  
Donc toutes les heures travaillées entre 105h et 117h seront majorées à 10%

Avez-vous trouvé votre réponse?