La premiùre chose à retenir est que l’analyse à la semaine n’est pas la somme des analyses quotidiennes.

L’analyse Ă  la semaine prend les contrats des salariĂ©s rattachĂ©s Ă  cet Ă©tablissement, qu’ils aient travaillĂ© sur cet Ă©tablissement ou pas.
Car c’est ce que l’entreprise va rĂ©ellement payer.
Par exemple, si un salariĂ© a un contrat de travail sur "X", mais que la moitiĂ© de la semaine il travaille Ă  "Y", la totalitĂ© de son salaire va quand mĂȘme ĂȘtre payĂ© par "X".
De mĂȘme, les heures supplĂ©mentaires Ă©tant constatĂ©es Ă  la semaine et non au jour, les majorations ne sont calculĂ©es QUE sur l’analyse semaine.

L’analyse quotidienne est plus proche de la rĂ©alitĂ© de la production : elle prend en compte chaque jour les heures et les salaires des personnes ayant rĂ©ellement travaillĂ©es sur le point de vente. Peu importe leur Ă©tablissement de rattachement.
Par ailleurs nous ne pouvons calculer de majoration pour l’analyse quotidienne car il est impossible d’affecter des heures supplĂ©mentaires Ă  une journĂ©e en particulier.


Calcul de la masse salariale

 

Pour calculer votre masse salariale, on additionne les salaires bruts hebdomadaire de chaque salariĂ© puis on y ajoute les heures supplĂ©mentaires et les charges patronales (en gĂ©nĂ©ral 30% mais vous pouvez personnaliser le « Taux moyen de cotisations patronales Ă  appliquer pour les estimations de coĂ»ts » depuis l’onglet  Configuration > Gestion  > Masse salariale).


A noter: 

  • Les arrĂȘts maladie, les retards, le chĂŽmage technique ou les congĂ©s sans solde sont dĂ©ductibles de la masse salariale
  • Les extras et les forfaits jours, ne peuvent pas avoir d’heures supplĂ©mentaires
  • Pour les stagiaires, apprentis et intĂ©rimaires il n’y a pas de charges salariales.
Avez-vous trouvé votre réponse?