On appelle "heures normales" des heures rémunérées en plus du contrat mais qui ne sont  ni des heures supplémentaires ni des heures complémentaires.
Ce sont des heures qui sont payées au taux horaire normal, sans majoration.

      

Comment est-ce possible ?

En général, ces "heures normales" peuvent apparaitre sur une semaine où le salarié a des jours travaillés et des absences.
Le cumul des absences et des heures de travail dépasse son contrat mais pour autant les heures de travail effectif n'excèdent pas le contrat.
     

Par exemple
Un salarié (contrat 35 heures) travaille 30 heures les 4 premiers jours de la semaine, et est en congé le vendredi.
Nous allons considérer qu'il aurait dû travailler 7 heures ce jour là .
Au total, sur la semaine, il a accumulé 30h (travail effectif) + 7h (absence) = 37 heures pour un contrat de 35 heures. Soit 2 heures de plus. Ces 2h seront donc payées au taux normal.
     
    

Ce ne sont pas des heures supplémentaires ?

Techniquement non. Le code du travail définit les heures supplémentaires comme les heures de travail effectif réalisées au delà de 35 heures dans la semaine. Hors dans cet exemple, le salarié n'a réalisé que 30 heures de travail effectif dans la semaine.

Cependant, il serait juste de rémunérer ces 2 heures. Il est possible de les faire apparaitre sur le bulletin de paie sur une ligne "heures normales". On peut les voir comme des heures "additionnelles" (en plus du contrat) mais non des heures supplémentaires majorées.
   
   

Quelles sont les absences qui peuvent générer des heures normales ? 

Toutes les absences peuvent entrainer des heures normales.

Ex: Sur une semaine, un salarié avec un contrat 35h travaille 30h et a 7h d'absences injustifiées.
Sur sa fiche de paie, vous verrez apparaître 2 heures normales à payer et 7h d'absences à déduire de sa paie (35+2-7= 30) .
Il sera donc bien rémunéré 30h pour cette semaine là.

Pour savoir comment sont calculées les durées d'absences sur Snapshift rendez-vous ici.


   

Avez-vous trouvé votre réponse?