Le 1er mai

Le 1er mai est payé double quelle que soit l'ancienneté du salarié.
L'employeur verse au salarié qui travaille le 1er mai, en plus du salaire correspondant au travail effectué, une indemnité égale au montant de ce salaire. Le 1er Mai est donc payé double (c. trav. art. L. 3133-6).

Si une convention collective prévoit une journée de repos compensateur, celle-ci s'ajoute à l'indemnité légale mais ne s'y substitue pas (cass. soc. 30 novembre 2004, n° 02-45785, BC V n° 316).

Avez-vous trouvé votre réponse?